Centre de médecine esthétique, morphologique et anti-âgeTél. 04 90 87 49 00

Ce que dit la loi

Arrêté du 06/01/1962, modifié par l’arrêté du 22/02/2000 :

Fixant la liste des actes médicaux ne pouvant être pratiqués également par des auxiliaires médicaux ou par des directeurs de laboratoires d’analyses médicales non médecins J.O 1er février B L D 196288.

4. tout acte de physiothérapie aboutissant à la destruction si limitée soit elle des téguments, et notamment de la cryothérapie l’electrolyse l’électro-coagulation et la diathermo-coagulation.

5. tout mode d’épilation sauf les épilations à la pince ou à la cire.

Attention à l’exercice illégal de la médecine :

Du fait du manque de formation, de la machine inefficace, non CE ou de qualité insuffisante.Achat quelques fois de machines par des esthéticiennes ou bien par des infirmières de bonne foi, ne sachant pas que l’acte est illégal et qu’elle risque gros.

Risque pour les patients :

Les complications telles que brulure ou surinfection sont rares, les cicatrices exceptionnelles.

Des troubles de la pigmentation: hyperpigmentation ( peau plus foncée que la normale) ou hypopigmenation (peau plus claire que la normale) peuvent survenir dans  les semaines suivant le traitement mais sont presque toujours réversibles.

Des repousses paradoxales ont été notées, notamment sur les joues lors du traitement d'un duvet.

Risque pour les esthéticiennes et infirmières :

Pas d’assurance de couverture en cas de problèmes, en gros seuls les médecins en France ont le droit de pratiquer le laser d’épilation.

NB: Seul les médecins ont le droit de pratiquer le laser d'épilation, l'IPL, la radio-fréquence et la cryolipolyse